Le Mellah


Ce quartier juif s’étend au sud de la rue Bou-khessissat., il fut d’ailleurs le premier quartier juif séparé de l’histoire du Maroc en 1438. À cette époque de fanatisme encouragé par la dynastie des Almohades, le sultan, désireux de protéger les populations juives de la ville, fit construire pour elles un quartier réservé à Fès el-Jedid, à proximité du palais royal.

Le premier mellah de Fès était situé près de l’actuel palais Jamai. Quand les mérinides commencèrent à y construire des medersas, au 13ème siècle, ils relogèrent les juifs dans l’ancienne casbah des archers, près du palais royal, où ils furent cantonnés jusqu’au protectorat. Ce quartier, où s’entassent aujourd’hui des familles modestes (en majorité des paysans fraîchement débarqués des montagnes,) a conservé ses belles maisons à la loggia d’inspiration espagnole ou italienne souvent en piteux état dès que l’on quitte la rue principale. La grande rue des mérinides, où les orfèvres juifs tenaient jadis boutique, en demeure l’artère principale. La façade néoclassique que l’on peut admirer à mi-rue signale l’ancienne maison du grand rabbin de Fès.