Fès, la mythique et la millénaire


Cité héritière de la culture andalouse et le berceau de l’ex-Empire chérifien, Fès se divise en trois : Fès la jeune, Fès la demi-vieille et Fès la vielle. Edifiée au XIIIème siècle par les Mérinides, la fondation de Fès remonte à la fin du VIIIe siècle. Fascinante et envoûtante, traditionnelle et à la fois tournée vers la modernité, la visite de cette ville et de sa médina mérite plusieurs jours

 

Une infrastructure touristique de niveau international

L’infrastructure touristique de la ville de Fès est variée et très riche : hôtels, auberges, campings, appartements, les médinas lieux privilégiés du petit commerce et de l’artisanat avec ses souks ou kissarias, les excursions pour découvrir l’environnement naturel de la région, les activités naturelles et le patrimoine historico-artistique (les palais médiévaux, les musées, les mosquées,…). Ces dernières décennies, le tourisme n’a cessé de se développer (700 000 visiteurs par an) et est devenu un important facteur économique. Fès propose des manifestations.

Une gastronomie reputée mondialement

Capitale culturelle et spirituelle du Maroc, Fès se distingue par sa grande diversité culinaire. La cuisine fassie est composée d’une mosaïque de plats sensiblement différents les uns des autres. Certaines spécialités fassies ont longtemps été jalousement conservées par les femmes de la ville, telles que le Khliee (viande séchée), faisant ainsi l’unicité de l’art culinaire de Fès. L’ensemble des restaurants, riads et établissements hôteliers proposent des plats sophistiqués tels que la légendaire pastilla aux pigeons, le tagine de pruneaux, le couscous Tfaya ou en encore l’épaule d’agneau rôtie aux amandes. En entrée, les salades variées vous guideront vers un véritable festival de saveurs. Outre la cuisine marocaine, une cuisine internationale raffinée française, italienne et asiatique vous est proposée à Fès. Pour les petites bourses, des restaurants-snacks situés dans la ville nouvelle, proposent de délicieuses pizzas, salades variées ainsi qu’un grand choix de sandwichs et de tajines, alors que les restaurants localisés au cœur de la médina proposent, à des prix raisonnables, des grillades, du couscous, des salades, du poisson grillé, des beignets de pommes de terre, des têtes de mouton bouillies etc.

Un artisanat ancestral

broderie font partie des activites artisanales connues et reconnues de Fès. La ville est réputée pour le tissage de tapis et la fabrication de zellige. Bien plus, les métiers traditionnels ont contribué à faire de Fès un pôle de rayonnement artistique confirmé par l’inscription du site Idrissite comme patrimoine universel reconnu par L’UNESCO.
Le cuir
Le cuir marocain et plus particulièrement fassi est réputé depuis des siècles à travers le monde. Du traitement des peaux de bêtes à la confection d’articles de maroquinerie, le travail du cuir remonte à plus d’un millénaire au cœur de la médina de Fès. Cette activité artisanale se perpétue de nos jours encore au sein de la médina à l’aide des techniques traditionnelles d’antan.

la céramique
Façonnée par des maîtres-artisans, la céramique de Fès est dotée de plusieurs fonctionnalités ; jarre, pot et gargoulette pour la conservation de produits alimentaires solides ou liquides, plat, assiette et jatte pour la présentation des mets, lampe à huile pour l’éclairage et brûle-parfum pour les fragrances. Qu’elle soit bleue (Bleu de cobalt nommée bleu de Fès) ou polychrome, la céramique de Fès avec ses motifs décoratifs est un réel plaisir pour les yeux.

Le tissage
Le tissage artisanal de Fès, originaire de l’Andalousie, est classé dans la palette des arts décoratifs. Il s’agit de l’un des métiers d’artisanat les plus éprouvants. Le tissage artisanal sert à produire divers tapisseries (brocard) décoratives d’ameublement.