Les Zelliges


L’art des zelliges nait au Maroc vers le Xe s. après J-C, dans des tons blancs et bruns, en imitation des mosaïques romaines. Même si les Romains n’occupent plus la région depuis plusieurs siècles, ils ont laissé de nombreux vestiges. Cet art s’est ensuite constamment enrichi par les apports des différentes dynasties qui se sont succédées au Maroc et en al-Andalus, partie de l’Espagne alors sous domination mauresque : les Almoravides venus du désert, les Almohades du Haut-Atlas, et enfin et surtout au XIVe s., les Mérinides, d’origine nomades berbères. Pendant ces 4 siècles d’échanges, les sciences et les arts se développent considérablement. L’architecture et la décoration atteignent alors leur plus haut degré de raffinement, et les zelliges envahissent les murs à l’intérieur de tous les palais, les tombeaux, les fontaines, les patios, les hammams. Les couleurs se diversifient avec l’apparition du bleu, du vert et du jaune, le rouge n’étant introduit qu’au XVIIe s.

 

Comme matériaux de construction, les zelliges se sont imposés à la décoration d’interieur des marocains. en fait se sont des petits carreaux céramique, vernis émaillés, avec une palette de couleurs hallucinantes . ainsi nombre de batis, de villa, d’édiffices publics, de monument, de mosquées, sont carrelés à l’aide de ce zellige qui sont tous simplement magnifique et agréble au regard .