Ouverture de la 11e édition du festival de Fès de la culture soufie


Le coup d’envoi de la 11ème édition du festival de Fès de la culture soufie, a été donné, samedi soir, au somptueux site de Bab Al Makina.  Pour ouvrir le bal, place à une note féminine, avec une création artistique originale, intitulée ‘’Ode aux femmes mystiques’’.

« Ode aux femmes mystiques’’, un hommage aux femmes soufies, représentée par Rabia Al Adaouia, la mystique et poétesse musulmane soufie. Cette performance a réuni les artistes Carole Latifa Ameer, Leili Anvar, Françoise Atlan, Bahaa Ronda, Driss Berrada et l’Ensemble Rhoum El Bakkali de la Hadra Chefchaounia.

Venus d’horizons divers, les artistes ont envoûté, le temps d’un voyage musical nocturne, l’assistance par des tableaux artistiques et des chants aussi authentiques que sublimes reflétant le raffinement et la délicatesse d’un patrimoine universel riche et varié.

Devant un public cosmopolite, les chanteurs et musiciens d’ici et d’ailleurs ont présenté un spectacle musical alliant chants soufis, gharnatis, arabo-andalous et Hadra Chefchaounia.

Au menu de cette édition, le festival jettera la lumière sur la place de grands auteurs du Soufisme tels qu’Ibn Arabi, Rumi, Jami ou Al Jili dans le monde d’aujourd’hui, d’auteurs et penseurs contemporains -tel Mohammed Iqbal- imbibés de l’enseignement de ces grands maîtres et de leurs apports actuels, mais aussi sur la présence des femmes depuis Rabia jusqu’à nos jours au sein de cette culture de l’Islam. Les festivaliers pourront aussi apprécier, entre autres, des concerts de l’ensemble Al Firdaus de Grenade, Ali Keeler et Marouane Hajji, ainsi que des prestations des Derviches et chants spirituels du Châm. De nombreuses soirées de Samaâ des Tariqas Boutchichiya, Sqalliya, Sharqawiya, Rissouniya et Wazzaniya.

Au volet débat, une panoplie de rencontres et de tables rondes sont programmées, notamment ‘’le soufisme : un paradigme de civilisation’’, ‘’le soufisme au féminin’’, ‘’El Andalous : un creuset de rencontres mystiques, l’influence d’Ibn Abbad’’, ‘’la Tijaniya et l’Islam africain’’, ‘’les hauts lieux du soufisme’’, ‘’soufisme et art contemporain’’, ‘’les mausolées de Tombouctou’’ et ‘’le Soufisme aujourd’hui : vers la création d’un patrimoine culturel vivant’’.

Pour rappel, la 10ème édition du festival de Fès de la culture soufie, a été placée sous le thème « le soufisme à la rencontre des sagesses du monde : la route du soufisme du Maroc vers l’Inde ».